domingo, 12 de agosto de 2007

pierre de coeur

pierre de coeur. © mgab. Jávea, 2007


pierre de coeur
et d'eau dans la noire matrice

chambre douce de nuit

secrètes âmes...


je l'ai fait pour d'autres, mais je n'ai jamais su traduire mes propres poèmes. les mots sont parfois trop exigüs dans une autre langue, ou soudain beaucoup trop vastes, pour exprimer une sensation précise et intime, difficile à communiquer, déjà difficilement traduisible aux autres…

ce coeur, cette pierre de coeur trouvée sur une plage en hiver, devrait aujourd'hui les remplacer, être comme une étreinte entre le monde et moi, entre vous et moi. l'immense monde... que nos sentiments rendent parfois tout petit, à notre juste mesure, aimable…



lo hice para otros, pero nunca supe traducir mis propios poemas.las palabras son a veces demasiado exiguas en otro idioma, o de repente exageradamente vastas, para expresar una sensación precisa e íntima, difícil de comunicar, ya difícilmente traducible a los demás...

este corazón, esta piedra de corazón encontrada en una playa de invierno, debería hoy sustituirlas, ser como un abrazo entre el mundo y yo, entre vosotros y yo. el inmenso mundo… que nuestros sentimientos vuelven a veces pequeñito, a nuestra justa medida, amable…

11 comentarios:

Neda dijo...

I think you are doing it now, translating poetry into a lot more than words...

La ficelle dans ta photo est un geste symbolique comme si elle relie le coeur au mouvement éternel de la mer,à l'écume des vagues qui ramene des miettes de nos vies et les mélange ensemble.

I am really ashamed of my French! I spent literally the first 20 years of my life speaking, writing, heck, breathing French and now I cannot even write it now! My old teachers must be fainting into their potage if they ever read this! Quelle honte!

Jin dijo...

pas du tout, Neda, je trouve ton français absolument correct, surtout pour quelqu'un qui ne le pratique presque plus dans la vie courante. je me surprends moi-même à faire quelque "grosse erreur" de temps en temps (il est vrai que je vis depuis plus de 30 ans en Espagne).

la ficelle... j'aime ton interprétation à laquelle je n'avais pas pensé. c'était, au départ, quelque chose de sûrement innommable que quelqu'un avait négligemment abandonné sur les rochers et qui, avec le temps, a acquis une vraie beauté. pour moi, il y a quelque chose de cordon ombilical, de matrice, effectivement... ce qui nous amène directement à la respiration de la mer qui nous engendre et nous alimente constamment. tu vois, nous ne sommes pas si loin...

I adore "to be fainting in the potage"!!

Alfonso Brezmes dijo...

Pour moi est un vrai plaisir avoir pu étendre un pont entre deux coeurs si proches entre eux comme je pensait. Souvent, la plage sur laquelle nous cheminons nous offre des nouvelles amitiés, dont le battement synchronisé font que la mélodie de la vie sonne un peu moins dur, un peu plus harmonique, après tout...

(perdón por las muchas faltas, mon Dieu!)

Jin dijo...

pues tu dominio del francés me ha dejado boquiabierta... qué cultura, mon Dieu too!

y gracias, Celestino...

Neda dijo...

I think I am going to faint!Oooo lala!

Seriously, though, we do have to thank Alfonso for our rencontre. I am looking forward to so many more exchanges. What a beautiful world we are creating....even if it lasts for a few minutes during our days.

Thank you to both of you! You do make me happy (and that's no small task)

Jin dijo...

l'union fait —toujours— la force.

j'ai longtemps cru (pendant ma jeunesse) que l'art n'avait pas besoin de se nourrir, qu'il était en toi d'une façon toute naturelle et inépuisable... quelle naïveté!

plus je vais, plus je me rends compte de l'importance qu'ont les autres dans notre vie et pour notre créativité, des stimuli qu'ils nous apportent: les vrais éperons de ce cheval fantastique sont justement eux, the others!

Rima dijo...

J'ose interrompre cette "societe d'admiration mutuelle" comme disent les Anglais pour inserer un petit commentaire/compliment: Quelle belle image - tres emouvante, peut-etre parceque justement cette fameuse ficelle fait bien penser au cordon ombilical, coupe a tout jamais. J'aime le "zen" de tes images, et je compte bien revenir souvent. Euh, a propos, je suis la frangine de Mme-Un-Collage-Par-Jour (alias Neda)

Jin dijo...

Rima, bienvenue à ce home que je suis ravie de savoir "zen" (tu sais bien, de ces choses-là, on ne se rend jasmais bien compte soi-même). je te connais par le blog de Neda et aussi par le tien que je visite de temps en temps. sachant que tu parles si bien le français, je pourrai te laisser un post de temps en temps!

merci pour ton opinion, passe quand tu veux pour prendre un pot!!

Alfonso Brezmes dijo...

Palabras, words, mots...

Que-ces´t que nous pourrions faire sans elles?

des pauvres enfants muets et perdus...

Neda dijo...

Very happy that you and Rima are connecting. She is the REAL intellectual in the family (yes, really). Petit a petit, we are building this virtual family...strange and beautiful.

Lukre dijo...

curioso, yo tengo una piedra de forma de corazón igual que encontre en el mediterraneo.
mira este link en flinkr...
http://www.flickr.com/photos/52767724@N00/14205280/in/set-276071/

un beso niña...