martes, 25 de septiembre de 2007

tolérance

© mgab. / le ginkgo habité par un jazmin. De Le petit livre inachevé du ginkgo biloba.


ce post est une réponse solidaire à Neda Doany. un autre regard sur la tolérance et l'acceptation: la feuille de ginkgo habitée par un jazmin.
nous sommes tous "l'autre" pour quelqu'un, à certains moments de notre vie. acceptés ou non. intégrés ou rejetés. admis, dans le meilleur des cas, par un cercle d'inconnus qui deviennent parfois nos amis, de nouveaux compagnons de voyage...


la perle, au départ, n'est qu'un grain de sable, un nouvel occupant irritant et incommode dans la coquille de l'huître. le temps les unit pourtant, avec patience, en une convivialité capable de créer une exceptionnelle oeuvre d'art.



este post es una respuesta solidaria a Neda Doany. otra mirada sobre la tolerancia y la aceptación: la hoja del ginkgo habitada por un jazmín.
somos todos "el otro" para alguien, en algunos momentos de nuestra vida. aceptados o no, integrados o rechazados. admitidos, en el mejor de los casos, por un círculo de desconocidos que se vuelven a veces amigos nuestros, nuevos compañeros de viaje...


la perla, al principio, no es más que un grano de arena, un nuevo ocupante irritante e incómodo dentro de la concha de una ostra. el tiempo los une sin embargo, con paciencia, en una convivencia capaz de crear una excepcional obra de arte.

12 comentarios:

faramineux dijo...

T - olé - rance
Picasso
Hemingway
Tolé
Tolède
Trop laide
Rance
Trance
Transibérien
Cendrards

Je tolère donc je suis

Suis-je suisse?

Vous m'avez inspiré!

Jin dijo...

j'en suis ravie! merci pour la visite et le commentaire et toujours bienvenu, faramineux. à bientôt...

Frances dijo...

Oh Jin, this is a scrumptious image. The textures are so lovely - I like what you say about tolerance - all true, we are all outsiders somewhere and it is good to remember that. How lovely that when I irritate I may cause the production of pearls.

Jin dijo...

I lOVE your last phrase, Frances!! and thank you for your comment, so lovely...

Alfonso dijo...

Ese libro es una rara especie en el jardín botánico: ginkus slidarius... Bellísimo y delicado: todos querríamos ser alguna vez ese Ginko y todos, por qué no, alguna otra vez ese jazmín cuyo perfume permanece.

Gracias, amiga

Alfonso dijo...

"Ginkus solidarius" quería decir. Usted perdone...

Rima dijo...

Je crois bien que c'est la plus belle pensee que j'aie lu depuis bien longtemps, cette metaphore du grain de sable... Il se fait tard, et je n'arrive plus a m'exprimer, mais je voulais absolument te laisser une note - This blows my mind, comme on dit avec si peu d'elegance ici...

Neda dijo...

Jin, I am honored by your reference. To tell you the truth, your post on silence inspired my later post on tolerance..

D'un petit grain de sable nee une amitie qui fleurit dans des pages plissees et soudainment rajeunies. Quelle belle sensation, ma chere amie :)

Neda dijo...

You know, after I posted on my blog, Rima gently reminded me that the word "tolerance" in English at least has a patronizing sense..and I tend to agree with my sister because it divides the world into a "superior/submissive' category..Wish I could remember what she suggested instead but it's 12:30 after midnight here and my brain is completely fried..Till tomorrow, then..I'll be back!

Jin dijo...

c'est vrai, Neda, je comprends très bien ce que tu veux dire à propos de "tolérance", on dirait toujours que l'un est au-dessus de l'autre.
mais c'est quand même vrai qu'il y a toujours "celui qui reçoit" et "celui qui est reçu". je crois que ça n'implique pas forcément une idée de catégories, mais bel et bien une idée d'adaptation de part et d'autre jusqu'à atteindre une égalité, une parité.
j'aime voir sous ce jour le mot "tolérance". de toutes les acceptions du dictionnaire, celle que je préfère est celle-ci: "Respecter les idées, croyances ou pratiques des autres quand elles sont différentes ou contraires aux nôtres".
la véritable tolérance devrait-elle se mesurer entre deux personnes inconnues se rencontrant dans un pays qui leur est étranger à toutes deux?
Rima, merci pour ton appreéciation, j'aime aussi cette comparaison à laquelle je n'avais jamais pensé auparavant! et j'aime beaucoup aussi l'ironie de Frances à ce propos!
thanks, sisters, for write a comment when sleep is knocking at your eyes!!

Neda dijo...

Jin, check Rima's new post. She gives you credit and we need your help:) if you have time!

delgadolara dijo...

Abrir tu blog, hoy especialmente, y encontrarme con esa reflexión sobre la tolerancia, ha sido como si hubieras urgado en mi mente revuelta, perdida, en un lunes lleno de incertidumbre, asustada, cerrando mi concha para que ni siquiera un grano de arena entre y pueda dañarme....¿cobarde?

Un beso, y gracias.