viernes, 31 de agosto de 2007

...cinquante ans...

© Jack Kerouac / proyecto de cubierta para On the road.


cinquante ans déjà...

presque rien n'a vieilli, même pas la naïveté du dessin.


cincuenta años ya....
casi nada ha envejecido, ni siquiera la ingenuidad del trazo.


17 comentarios:

Neda dijo...

Remeber this Kerouac quote? “What’s in store for me in the direction I don’t take?”...I wonder too.. Enigmatic post today..

Lukre dijo...

ese boceto me recuerda a los carteles republicanos de antes de la guerra aqui o a los sovieticos del día del trabajo.
un beso

Jin dijo...

Neda, je n'arrive pas à comprendre le sens EXACT de "What’s in store for me in the direction I don’t take?"

énigmatique? j'ai simplement voulu faire un petit clin d'oeil à ce livre qui a déjà 50 ans et qui m'a ouvert les portes de la beat generation: quelle découverte! un sentiment exacerbé de la liberté, peut-être pas la vraie, mais la spontanéité et l'existentialisme de Kerouac ont sûrement marqué beaucoup de gens de ma génération.

Lukre, a mi me recuerda más bien los dibujos que hacíamos casi todos hacia los 7-8 años, cuando la sociedad enmpieza a amaestrarte y ya no sabes cómo c... expresar tu propia personalidad; o los que hacen las personas que no tienen "libertad" en la mano. y fíjate, este hombre por otra parte tan libre...

Neda dijo...

Traduction: Qu'est-ce qui m'attend dans la direction que je n'ai pas prise..I thought it was an appropriate quote to go with the book .

Jin dijo...

of course! tout à fait appropriée. merci

c'est ce que nous pensons plus d'une fois quand nous prenons une décision, tu ne crois pas? mais nous n'obtiendrons jamais de réponse...

dianeclancy dijo...

Very nice drawing!!

~ Diane Clancy
www.dianeclancy.com/blog

Rima dijo...

Cinquante ans, deja... Est-ce vraiment possible que cinquante ans ne soient qu'une poussiere dans le sable du temps?
Comment as-tu fait pour garder un dessin aussi longtemps? Quelle maitrise - moi, mon impulsion est souvent de detruire les traces du passe.

Mmm, peut-etre c'est pour cela que tu as choisi ce titre si poetique.. a propos du sable...

Jin dijo...

chouette, Rima est revenue!! merci de passer par là et de laisser ton "grain de sable"...

je crois qu'il y a une petite confusion avec l'image de ce post: l'auteur de ce dessin CE N'EST PAS MOI mais Jack Kerouac lui-même, qui l'avait proposé à son éditeur comme couverture de la première édition de son livre "On the road", il y a cinquante ans.
je n'ai aucun dessin à moi de cette époque, et je ne me rappelle pas non plus comment ils étaient... tu vois, je ne suis pas non plus si conservatrive que ce que tu crois!

Diane, this drawing IS NOT MINE, Jack Kerouac did it in 1957. even so, thanks for your congratulations!

juan stembert dijo...

Sólo decir que no he intervenido porque no sabría por donde empezar. Alguien que haya visto mi biblioteca podría confirmártelo,alguien de los que se haya fijado, porque, como es lógico y sano, siempre que nos asomamos a una biblioteca siempre nos fijamos en lo que nos interesa.
En fin...

juan stembert dijo...
Este comentario ha sido eliminado por el autor.
Jin dijo...

http://papercuts.blogs.nytimes.com/tag/jack-kerouac/

Rima dijo...

Aie! j'ai des lacunes d'education impardonnables!

Grosse annonce: ca y est, j'ai ecris mon premier post en francais en ton honneur, ma chere - c'etait le moment ou jamais de m'y plonger (ecrire en francais c.a.d) en presentant l'adorable baigneuse ;-)

Jin dijo...

tu connais quelqu'un qui sait tout, toi? et qui ne se trompe jamais?
s'il existait, ce serait un véritable monstre...
thanks thanks thanks pour ton post en français, c'est tellement sympa. et aussi pour le link
see you here

Alfonso Brezmes dijo...

"The only people for me are the mad ones, the ones who are mad to live, mad to talk, mad to be saved, desirous of everything at the same time, the ones who never yawn or say a commonplace thing, but burn, burn, burn like fabulous yellow roman roadandles exploding like spiders across the stars and in the middle you see the blue centerlight pop and everybody goes "Awww!"

Jack Kerouac - On the road

Bobbie dijo...

Jen, I've found your blog via Rima's post. I've been reading your comments for sometime on Neda's blog and should have followed your link back here before now. I love your postings and artwork, so interesting as is the title of your blog. Of course I had to use bablefish to understand it, but please forgive me for being an ignorant Red-Neck.

Jin dijo...

Bobby, so wonderfull you are here, at my home! I don't understand totally your lenguaje and I don't know what is a "Red Neck" but, of course, I forgive you!

thanks, so much, for your comments. I read you at Neda and Rima's blogs also. Bablefish is very clumsy but we need it!!

hugs, dear Bobbie!

Neda dijo...

Bobbie, you are not a Redneck! Jin, c'est un terme utilise pour les gens du Sud aux Etats-Unis. Bobbie est une dame merveilleuse et modeste.